Acheter du cannabis légal

Demandez à un Bud: Questions fréquemment posées par les clients

N’hésitez pas à poser des questions sur la puissance du cannabis, les variétés, les produits les plus populaires et bien d'autres choses encore — mais votre budtender local ne vous aidera peut-être pas à appliquer vos produits topiques. Trois budtenders de l’Ontario répondent aux questions les plus fréquemment posées par les clients.

«Nous sommes une référence en matière d’éducation dans notre magasin .»

Alexis Robillard at Northern Helm 

Alexis Robillard
Budtender, Northern Helm

Plus que de simples experts de la vente au détail, les budtenders possèdent un éventail de connaissances et d’expériences sur le cannabis qui peuvent vous aider à faire des choix plus sûrs lorsque vous achetez du cannabis légal. Ils connaissent les formats et les produits disponibles, et savent ce qui est populaire parmi les consommateurs. Nous avons parlé aux budtenders de Green Merchant (Danforth), The Woods et Northern Helm pour savoir ce que les clients demandent le plus souvent, et où trouver plus d’informations sur le cannabis.

Que demandent les clients aux budtenders ?

D’après nos conversations avec trois budtenders dans trois communautés ontariennes différentes, il est clair que le type de questions posées dépend de l’emplacement du magasin. Bien que les objectifs et le niveau d’expérience des clients puissent varier, leurs questions portent généralement sur la puissance du cannabis, les effets potentiels, la connaissance des produits et les formats.

La puissance du cannabis : « Jusqu’où avez-vous déjà plané  ? » 

La question la plus fréquente que vous pouvez entendre dans les magasins est la suivante : « Quel est votre taux de THC le plus élevé ? », suivie de près par « Quels sont vos produits sans THC ? ». Tous les budtenders avec lesquels nous nous sommes entretenus affirment que les clients demandent fréquemment quand les produits à plus forte puissance, en particulier les comestibles et les boissons, seront disponibles. La réglementation actuelle de Santé Canada n’autorise pas plus de 10 mg de THC par emballage pour ces produit.

Edie Eloise, budtender chez Green Merchant (Danforth) à Toronto, explique que les consommateurs demandent souvent de l’aide pour comprendre les chiffres de puissance figurant sur les emballages de cannabis. Ces informations peuvent prêter à confusion, car elles varient en fonction du type de produit. « Beaucoup de gens ne savent pas comment lire ou comprendre les puissances sur les huiles », dit-elle. « Je dois leur expliquer. Les budtenders peuvent vous aider à donner un sens aux quantités de THC et de CBD contenues dans le produit que vous achetez, ainsi qu’à d’autres caractéristiques, comme les terpènes, la souche spécifique et la manière dont il peut être consommé ».

Headshot of Edie Eloise 

Edie Eloise
Budtender, Green Merchant (Danforth)

«Beaucoup de gens demandent d’où viennent les chiffres sur l’emballage.» 

Produits à base de cannabis : « Comment choisir une variété? »

Nous sommes des créatures d’habitudes : les budtenders disent que la plupart des gens demandent de l’aide pour acheter un produit spécifique qu’ils savent déjà aimer. Étant donné que chaque magasin ne peut pas proposer toutes les variétés ou cultivars, une partie du travail du budtender consiste à suggérer un substitut qui peut présenter un profil terpénique similaire, une puissance comparable ou une génétique apparentée. Ne soyez pas gêné si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez — votre budtender peut vous orienter dans la bonne direction.

Les budtenders devraient également être au courant des derniers formats et des produits de cannabis innovants qui arrivent sur le marché. Vous voyez quelque chose qui ne vous est pas familier ? Posez-lui la question. Il pourra vous expliquer les différents procédés d’émulsion utilisés pour fabriquer des boissons, par exemple, ou comment utiliser un bang.

Les effets du cannabis : « Combien de temps faut-il pour planer ? »

Les budtenders peuvent vous orienter largement vers des produits enivrants et non enivrants, et vous donner une idée générale de la durée d’apparition des effets selon les différents formats. Mais tout budtender digne de ce nom ne prodiguera pas de conseils sur la manière dont un produit vous affectera spécifiquement, car les effets varient d’une personne à l’autre.

Tous les budtenders avec lesquels nous nous sommes entretenus disent qu’ils profitent de l’occasion pour informer les clients sur le système endocannabinoïde, qui joue un rôle dans la manière dont le cannabis affecte le corps et la raison pour laquelle votre réaction au même produit sera très différente de celle d’une autre personne. Gurm Gurmehar, budtender à The Woods à Brampton (Ontario), souligne qu’elle a l’habitude de répondre aux diverses questions posées par le large éventail de clients qui font leurs achats en magasin. On lui a tout demandé, des différences entre l’indica et la sativa à la façon dont les boissons sont infusées. «Je travaille dans ce secteur depuis un an et demi,» explique Mme Gurmehar. «En une semaine, quatre ou cinq personnes totalement novices en matière de cannabis franchissent encore nos portes.»

Headshot of Gurm Gurmehar

Gurm Gurmehar
Budtender, The Woods

«La façon dont les produits sont fabriqués et ce qu’ils contiennent reste l’une des questions les plus fréquentes.»

Formats de cannabis : « Qu’y a-t-il dans une vapoteuse ? »

À l’heure actuelle, les budtenders affirment que le format provoquant le plus de remous pour eux et les consommateurs est celui des vapoteuses. Les clients sont curieux de tout, du fonctionnement de la technologie du vapotage à la puissance des cartouches de vapotage.

Le nombre de produits et de formats de cannabis disponibles sur le marché légal signifie que le personnel doit être prêt à répondre. « Nous sommes une référence en matière d’éducation dans notre magasin,» déclare Alexis Robillard, budtender chez Northern Helm à Kingston, en Ontario. Elle explique que les consommateurs posent des questions telles que «Comment consommer ce produit ?» et «Pourquoi n’ai-je pas une expérience complète ?» Elle explique la terminologie peu familière pour répondre à des questions telles que «Qu’est-ce qu’un distillate ?»

Qu’est-ce que je ne devrais PAS demander à un budtender ?

Les budtenders peuvent partager leurs expériences personnelles avec un produit, ou vous dire quels produits sont actuellement populaires auprès d’autres clients. Ils peuvent expliquer les détails spécifiques d’un produit, comme sa teneur en THC et en CBD, son lieu de production et ses ingrédients. Mais les budtenders ne peuvent pas légalement (ou avec précision) vous dire comment un produit particulier vous affectera spécifiquement. Ils ne sont pas autorisés à prodiguer des conseils sur les questions relatives à la consommation de cannabis ou à son administration à des animaux domestiques. Ils redirigent les clients vers des professionnels de la santé ou vers un vétérinaire.

Où puis-je obtenir de l’aide pour mes questions sur le cannabis ?

Outre les budtenders et le matériel éducatif proposé en magasin, vous pouvez consulter le site web du producteur agréé pour obtenir plus d’informations sur des produits spécifiques. Cependant, lorsque vous faites des recherches sur le cannabis, n’oubliez pas que toutes les sources ne sont pas égales. Certains des budtenders avec lesquels nous nous sommes entretenus étaient réticents à l’idée de suggérer une ressource spécifique, au cas où l’information aurait conduit à une mauvaise expérience pour le consommateur. D’autres ont indiqué des sites comme HiBuddy et Leafly pour des profils terpéniques détaillés et des critiques de produits. Pour des informations factuelles et impartiales sur le cannabis, consultez Cannabis rendu clair.

Next
Un aperçu de ce
qui sera bientôt
disponible pour
mars 2024
Un aperçu de ce qui sera
bientôt disponible pour mars
2024