Cannabis Rendu Clair

Le cannabis et la santé cardiaque

Il est temps de prendre le pouls : Consultez les dernières recherches sur les répercussions que la consommation de cannabis, et plus particulièrement le fait de le fumer, peut avoir sur votre cœur et votre santé cardiaque.  

Hand of doctor placing stethoscope on patient's chest

Si vous êtes un consommateur régulier de cannabis, vous savez peut-être déjà comment fumer du cannabis peut affecter vos poumons. Mais qu’en est-il des effets du cannabis sur les autres organes? Selon les recherches actuelles, le fait de fumer du cannabis pourrait également causer des problèmes cardiaques.

La plupart des Canadiens qui consomment du cannabis le fument, mais historiquement, la plupart des recherches sur le fait de fumer se sont concentrées sur le tabac. Maintenant que la consommation de cannabis est légale pour les adultes au Canada, les chercheurs explorent de nouvelles possibilités d’études qui peuvent nous aider à comprendre les effets de la fumée de cannabis sur l’organisme, y compris sur la santé cardiaque (ou liée au cœur).

Des études examinent les effets sur le cœur des différents modes de consommation et des produits à base de cannabis : le vapotage et les comestibles, par exemple. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre certaines nuances, comme l’importance de la puissance du THC pour la santé cardiaque et la comparaison entre le fait de fumer du cannabis et le fait de fumer du tabac. Lisez ce qui suit pour mieux comprendre le risque que la fumée de cannabis présente pour votre santé cardiaque.

Quels sont les effets cardiaques potentiels à long terme liés au fait de fumer du cannabis?

Malgré les limites des études actuelles, il existe suffisamment de preuves préliminaires pour que la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada et l’American Heart Association mettent en garde contre le fait de fumer ou de vapoter du cannabis en raison des conséquences cardiaques potentielles.

« De nombreux consommateurs et professionnels de la santé ne réalisent pas que la fumée de cannabis contient des composants similaires à la fumée de tabac », a déclaré le chercheur et professeur Robert L. Page II dans un communiqué publié en 2020 par l’American Heart Association. Plus de 4 000 substances chimiques identiques sont présentes dans la fumée de cannabis et de tabac, notamment l’ammoniac, le benzène, le monoxyde de carbone, le cyanure d’hydrogène et le goudron. De plus, les fumeurs de cannabis ont tendance à inhaler plus de fumée et à la garder plus longtemps dans leurs poumons que les fumeurs de tabac.

Ces facteurs peuvent expliquer pourquoi il a été démontré que fumer du cannabis est associé à des niveaux plus élevés d’accidents cardiaques​,​ tels que des douleurs thoraciques, des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, des insuffisances cardiaques, des fibrillations auriculaires, des arythmies et des arrêts cardiaques, par rapport aux personnes qui ne fument pas de cannabis.

Conséquences à long terme liées à la consommation de cannabis

La consommation quotidienne ou quasi quotidienne du cannabis et de cannabinoïdes (tels que le THC) sur une longue période augmente le risque de développer des conséquences à long terme, notamment:

  • des habitudes ou des troubles problématiques liés à la consommation du cannabis
  • des troubles de concentration et de mémoire prolongés
  • des troubles de santé mentale
  • des infections pulmonaires
  • des lésions cérébrales

    Quels sont les effets de la consommation de cannabis sur la santé cardiaque?

    Nous savons que l’inhalation de la fumée est liée à des troubles cardiaques, mais ce n’est pas la seule explication des effets potentiels du cannabis sur le cœur.

    La consommation du cannabinoïde tétrahydrocannabinol, ou THC, peut accélérer le rythme cardiaque (appelé tachycardie), augmenter la pression artérielle, dilater les vaisseaux sanguins et accélérer la pompe cardiaque. Le THC contenu dans le cannabis stimule également le système nerveux et est impliqué dans la réaction de « lutte ou de fuite » de l’organisme; il peut également provoquer la peur, la paranoïa et l’anxiété chez certains consommateurs.

    Tous ces effets peuvent stresser le cœur, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour distinguer les effets cardiaques spécifiques de la fumée, du THC et des autres cannabinoïdes et pour comprendre comment la dose ou le mode de consommation entrent en jeu.

    La fréquence de la consommation de cannabis influe-t-elle sur le risque?

    Oui, il semble que la fréquence à laquelle vous fumez ait de l’importance. Dans une étude réalisée en 2022 par Stanford Medicine, des chercheurs ont constaté que les personnes qui fument du cannabis plus d’une fois par mois présentent un risque plus élevé de maladie cardiaque et d’infarctus.

    Plus récemment, l’American College of Cardiology a mis en garde contre le fait que les fumeurs quotidiens de cannabis sont 34 % plus susceptibles de se voir diagnostiquer une maladie coronarienne que les non-fumeurs de cannabis, indépendamment de facteurs éventuels tels que la consommation de tabac ou d’alcool. Par ailleurs, les personnes qui ne fumaient qu’une fois par mois ne présentaient pas de taux de maladie coronarienne significativement plus élevés. Nous savons également que la dépendance au cannabis, c’est-à-dire une consommation fréquente et problématique de cannabis, est liée à un risque accru d’infarctus du myocarde chez les personnes de moins de 50 ans et à un risque nettement plus élevé de maladie cardio-vasculaire.

    « Notre étude ne fournit pas suffisamment d’informations pour affirmer que les dépendances liées à la consommation de cannabis sont à l’origine d’accidents cardiovasculaires », a déclaré le Dr Anees Bahji, auteur principal de l’étude canadienne qui a révélé des taux plus élevés de maladies cardiovasculaires chez les personnes souffrant de troubles liés à la consommation de cannabis, « mais nous pouvons aller jusqu’à dire que les Canadiens souffrant de troubles liés à la consommation de cannabis semblent présenter un risque beaucoup plus élevé de maladies cardiovasculaires que les personnes ne souffrant pas de ces troubles ».


    Comment déterminer si une pause de tolérance, ou pause T, est adaptée à mon cas ?


    Les effets du cannabis sur le système cardiaque sont-ils les mêmes pour tout le monde?

    Le cannabis affecte les gens de différentes manières. À court terme, cela pourrait se traduire par une expérience euphorique pour certains et par une expérience paranoïaque pour d’autres. À long terme, les risques et les avantages potentiels du cannabis dépendent de plusieurs facteurs, dont le mode de vie, l’âge, le poids, le sexe, le statut socio-économique et les problèmes de santé sous-jacents.

    Résultat? Les personnes souffrant de problèmes cardiaques doivent être prudentes dans leur consommation de cannabis.

    « Pour les personnes souffrant d’une maladie cardiaque, le cannabis doit être utilisé avec une extrême prudence car il augmente le besoin d’oxygène du cœur tout en diminuant l’apport d’oxygène disponible, ce qui pourrait provoquer une angine de poitrine (douleur thoracique) », peut-on lire dans une déclaration scientifique de l’American Heart Association datant de 2020. Santé Canada partage cet avis et cite la tachycardie, ou accélération du rythme cardiaque, comme un effet secondaire particulièrement préoccupant : « Si la tachycardie induite par le cannabis n’est généralement pas considérée comme dangereuse pour les jeunes consommateurs en bonne santé, elle peut l’être pour ceux qui souffrent déjà de troubles cardiaques ou d’angine de poitrine.

    Si vous souffrez de maladies cardiaques, il est conseillé de consulter votre médecin avant de consommer du cannabis. Et que vous souffriez ou non de maladies cardiaques, si vous décidez d’en consommer, envisager des pratiques de réduction des méfaits qui peuvent minimiser les risques liés au cannabis.

    Next
    Cannabis et
    santé pulmonaire
    Cannabis et santé pulmonaire