Les faits sur la consommation de cannabis

Préparer ses propres produits comestibles

Bien que les produits de cannabis comestibles ne soient pas offerts en Ontario à l’heure actuelle, vous pouvez en cuisiner vous-même avec du cannabis séché et de l’huile de cannabis, pourvu que ce soit à des fins de consommation personnelle et que vos produits ne sont pas destinés à être vendus à des personnes âgées de moins de 19 ans ou à être partagés avec celles-ci. Voici ce qu’il faut savoir avant d’enfiler votre tablier.

Image d'un verre de jus où l'on ajoute de l'huile de cannabis

Voici ce qu’il faut savoir avant de commencer à cuisiner avec le cannabis.

Cannabis séché ou huile de cannabis

Pour cuisiner avec du cannabis, vous pouvez soit utiliser des fleurs séchées pour infuser un ingrédient, comme le beurre, soit ajouter de l’huile de cannabis préfabriquée à vos boissons ou aliments. L’ingrédient à utiliser dépend du produit final que vous désirez obtenir.

Le cannabis séché doit être chauffé pour que le THCA cannabinoïde soit transformé en THC psychoactif – ce qui se produit lorsqu’il est exposé à la chaleur et qu’on le fume. C’est ce qu’on appelle la décarboxylation.


Le THC du cannabis doit être « activé » par la chaleur, un processus appelé décarboxylation, avant que l’on puisse cuisiner avec les fleurs séchées.


L’huile de cannabis préfabriquée peut être utilisée pour remplacer tout type d’huile dans plusieurs recettes (comme les muffins ou les vinaigrettes). Vous pouvez aussi l’incorporer aux boissons, notamment aux boissons fouettées.

Facteurs à prendre en considération

Comme pour plusieurs autres formes de cannabis, aucune dose particulière n’est recommandée pour les produits comestibles. Le meilleur conseil qu’on peut vous donner est de commencer avec une petite quantité et, si vous le souhaitez, d’augmenter graduellement la quantité après avoir constaté ses effets.

Deux personnes qui consomment le même produit peuvent ressentir des effets différents. Et contrairement aux effets immédiats du cannabis lorsqu’il est fumé, l’effet des produits comestibles peut se faire attendre jusqu’à deux heures après la consommation.

Conseils pour cuisiner en toute sécurité

Une huile ou un beurre infusé au cannabis modifiera le goût de l’aliment auquel on l’ajoute. Portez attention à la souche – les terpènes dominants, comme le limonène citronné ou le pinène aux arômes de pin, peuvent être utilisés pour agrémenter les autres ingrédients. Lorsque vous avez besoin d’une huile préfabriquée, choisissez-en une mélangée à de l’huile TCM (triglycéride à chaîne moyenne) dont la saveur est plus neutre.

Autres éléments à prendre en considération lorsqu’on cuisine avec du cannabis :

  • Prenez soin de bien mélanger les ingrédients infusés au cannabis pour garantir une répartition égale dans l’ensemble du produit.
  • Portez une attention particulière aux températures : Une température trop élevée détruira les cannabinoïdes, et une température trop basse ne permettra pas d’activer le THC.
  • Divisez vos aliments en portions équivalentes pour faire en sorte que les quantités soient bien réparties : utilisez une règle pour découper vos brownies et une tasse à mesurer pour partager la pâte à muffins.

Assurez-vous de manipuler, préparer et ranger vos produits alimentaires de façon sécuritaire. Pour obtenir plus d’information, consultez les conseils du Ministère de la Santé de l’Ontario.


Conservez vos aliments infusés au cannabis dans des contenants clairement identifiés (idéalement que vous pouvez verrouiller si vous avez des enfants).


Previous
CBD provenant du
chanvre ou du
cannabis :
Quelle est la
différence?
CBD provenant du chanvre ou
du cannabis : Quelle est la
différence?
Next
5 étapes simples
pour rouler un
joint
5 étapes simples pour rouler
un joint