L’ABC du cannabis

Introduction au kief et au sift

Le kief est un type d’extrait de cannabis, ou « concentré », préparé mécaniquement à partir des trichomes de la fleur séchée de cannabis. Il peut être fumé, vaporisé ou utilisé pour la préparation de produits de cannabis comestibles.

Kief : présentation et façons de le consommer

POINTS SAILLANTS
  • Le kief est le produit d’une séparation mécanique, un processus qui implique une agitation physique et un tamisage.
  • Cet extrait peut être fumé ou vaporisé, ou utilisé pour fabriquer des comestibles au cannabis.
  • Comme pour n’importe quel autre produit de cannabis, allez-y doucement et en petites doses – le kief présente une forte concentration de cannabinoïdes.

Qu’est-ce que le kief?

Le kief, également connu sous les termes de tamisage, tamisage à sec ou tamis sec, est une poudre composée de la substance collante et cristalline à la tête des trichomes - les glandes en forme de champignon qui sécrètent la résine, où sont produits les terpènes et les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD - qui sont attachés aux fleurs et aux feuilles de cannabis. Cette poudre présente une forte concentration de cannabinoïdes. Le kief peut également être transformé en haschich ou en résine pressée.

De couleur brun terne, jaune ou vert, la poudre est recueillie à l’aide d’un processus de tamisage mécanique, de sorte qu’aucun solvant n’est nécessaire. Pas facile de séparer ces minuscules particules, mais si vous êtes patient, vous pouvez faire votre propre kief en tamisant la fleur de cannabis séché à travers une série de tamis de plus en plus serrés. Un broyeur à quatre sections avec un écran et une chambre inférieure supplémentaire peut également faire le travail.

Comment faire pour consommer du kief?

En général, le kief sera fumé ou atomisé. Bien que le bon dosage dépende de nombreuses variables, essayez de commencer par une pincée, soit moins que la taille d’une pièce de dix cents. Comme toujours, Santé Canada suggère de commencer par une faible dose et d’y aller lentement pour réduire les risques pour la santé et les risques de surconsommation.

Vidéo descriptive : Kief : présentation et façons de le consommer

Lorsque vous roulez un joint, vous pouvez saupoudrer du kief dans votre cannabis séché, ou encore enduire un joint déjà roulé dans l’huile de haschich, puis l’enrober de poudre (on parle alors d’un « twaxed joint »). Le kief peut également être ajouté à une pipe ou à un bang avec de la fleur séchée (également appelé « crowning a bowl ») en remplissant le fond du bol avec de la fleur séchée, puis en saupoudrant une couche de kief sur le dessus. On répète le processus jusqu’à ce que le foyer soit plein. (Assurez-vous que le foyer est muni d’une grille-écran, pour éviter d’aspirer de minuscules particules dans votre bouche.)

Pour le vapotage, le kief peut être utilisé dans un atomiseur spécifique aux extraits ou un atomiseur de fleurs séchées doté d’un accessoire pour extraits. Déposez-y la fleur séchée et le kief en couches, en veillant à ce que le kief ne soit pas placé au fond, car il pourrait fondre et laisser des résidus.

Le kief peut-il être utilisé pour la préparation de produits comestibles?

Le kief peut être ajouté à presque n'importe quel type de produit comestible maison à base de cannabis, mais il doit être chauffé (un processus appelé décarboxylation ou décarburation) pour activer les cannabinoïdes.

Previous
Introduction au
shatter et à la
cire
Introduction au shatter et à
la cire
Next
Découvrir la
résine pressée
Découvrir la résine pressée