Acheter du cannabis légal

Rencontrez cinq budtenders qui ont la passion d’informer les clients

L’industrie réglementée du cannabis est encore assez nouvelle, il est donc difficile pour le consommateur moyen, ou même pour un consommateur de cannabis expérimenté, de comprendre lequel des nombreux produits sur le marché lui convient. C’est là que les budtenders entrent en jeu. Les meilleurs budtenders sont bien plus que de simples associés de vente - ils sont comme un guide touristique croisé avec votre professeur préféré, possédant beaucoup de connaissances détaillées et en mesure de fournir des recommandations utiles.

Korinna Richer

Korinna Richer

Spiritleaf Robertson, Ottawa, Ont.

La passion de Korinna Richer pour le cannabis a été décuplée lorsqu’elle a vu à quel point le cannabis médical réconfortait autant sa sœur, atteinte de cancer, que sa meilleure amie, aux prises avec des troubles immunitaires. Spiritleaf Robertson (il y a plusieurs emplacements de cannabis récréatif Spiritleaf à travers le Canada) a ouvert ses portes en juillet 2020, et Richer dit que le voyage a été un tourbillon joyeux d’adaptation constante. « Je me dis que nous faisons l’histoire jour après jour simplement en étant dans l’industrie du cannabis récréatif en ce moment », dit-elle, « et je pense que c’est plutôt agréable. »

Spiritleaf Robertson aime voir grand en termes d’information des clients et de la sensibilisation de la communauté par des ateliers, des soirées à micro ouvert et des spectacles. Et puis il y a eu l’époque où Richer a fabriqué un panneau publicitaire d’autobus VW de 10 pieds pour la campagne SpiritBus de Spiritleaf. Tous les emplacements de Spiritleaf à travers le pays ont organisé leur propres événements d’information des clients qui comprenaient des présentations de producteurs agréés, mais, eh bien, Robertson était le seul endroit avec un bus de 10 pieds. « Je suis allé un peu fort », s’esclaffe Korinna. « Je ne pense pas que je ferai cela l’année prochaine. »

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail?
« Beaucoup de clients de notre magasin sont de la génération de mes parents, et être en mesure de ramener de « vieux » [consommateurs] et de leur montrer le chemin parcouru par le cannabis a été incroyable. J’ai aussi adoré éduquer mes parents, qui sont passés de « Vous êtes essentiellement un trafiquant de drogue légal » à « Vous êtes un conseiller en cannabis » - quelle mise à niveau! Maintenant, vous voyez mon père se balader partout avec ses nouvelles connaissances sur le cannabis. Je vis pour ça.

Avez-vous une histoire client mémorable?
« Il y avait ce groupe de femmes de 70 ans qui sont arrivées après leur groupe de tricot et de lecture — je ne pouvais pas inventer ça — et elles m’ont dit qu’elles voulaient que je leur montre « comment les jeunes enfants le font ces jours-ci ». Je leur ai présenté chaque produit. Une semaine plus tard, l’une d’elles est revenue avec cinq autres de ses amies et m’a dit: « Korinna, je veux que tu refasses toute ta présentation pour tous mes amies. » C’était super génial. Vous ne voyez pas ça souvent dans le commerce de détail.

 

Chris Herman

Chris Herman

Mīhī Cannabis, Burlington, Ont.

Chris Herman - ou « Big Chris » (il mesure six pieds cinq), comme il est connu de ses clients réguliers et de ses amis - a toujours été un défenseur du cannabis. Sa femme est une consommatrice médicale de longue date pour soulager ses symptômes de sclérose en plaques. Il a également travaillé comme chef professionnel, ce qui signifie qu’il sait vraiment comment faire un excellent beurre infusé de cannabis. Et son shawarma de poulet infusé? Divin. (Astuce: Vous pouvez regarder ses vidéos pratiques sur le site Web de Mīhī.) Herman est un contributeur régulier au blog du magasin, qui est utilisé pour informer les clients sur le cannabis en général et également fournir des commentaires sur une variété de conseils « Faites-le vous-même ». Mīhī a ouvert ses portes en septembre 2020 (il y a aussi un emplacement à Stoney Creek, en Ontario), et Herman a été là à chaque étape du processus.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail?
« J’ai toujours eu une passion pour [le cannabis], et j’ai pensé que c’était une autre façon pour moi de faire ce que j’aime le plus, c’est-à-dire aider les gens. J’aime pouvoir avoir des conversations sur le cannabis avec les clients. Pendant tant d’années, c’était un sujet tabou, et maintenant je peux aller au travail et en parler ouvertement et librement. C’est ce que j’aime vraiment.

 

Preeya Chauhan

Preeya Chauhan

Pufftastic Cannabis Co., Scarborough, Ont.

Preeya Chauhan est une chiropraticienne agréée, mais de nos jours, son intérêt pour le bien-être est plus concentré sur les effets apaisants d’un ambre que sur ceux des craquements d’un dos. Elle est propriétaire de Pufftastic Cannabis Co. à Scarborough North à Toronto. Le petit mais bien pourvu magasin propose plus de 700 produits et sert un groupe diversifié de clients. « C’est un peut tout le monde, des cols bleus aux cols blancs, des nouveaux arrivants aux citoyens de longue date de Scarborough», explique Preeya. Son magasin a ouvert ses portes en août 2020, et c’est certainement une affaire de famille - son frère Ravi est son bras droit, et les membres de sa famille élargie aident souvent aussi.

Les frères et sœurs et le personnel aident les clients à découvrir la vaste gamme de produits avec des menus détaillés et des étiquettes codées par couleur sur chaque article. Chaque étiquette décrit tout, de la souche à la question de savoir si les produits comestibles sont sans sucre ou sans gélatine.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail?
« Tous les clients avec qui nous sommes devenus amis et que nous avons appris à connaître. Nous célébrons avec eux, nous partageons leurs chagrins - c’est la partie la plus gratifiante. Nous essayons d’être un pilier dans la communauté, de nous débarrasser de la stigmatisation entourant le cannabis et d’informer nos concitoyens. Nous avons grandi ici; ce sont nos voisins.

Avez-vous des histoires de clients mémorables?
« J’ai eu un client qui avait eu une mauvaise expérience avec du cannabis du marché illégal. Elle voulait fumer à nouveau, mais elle était nerveuse. Nous avons été en mesure de lui assurer que le cannabis légal est réglementé, testé et scellé, et qu’il ne sera jamais altéré ou que d’autres substances ne lui seront jamais ajoutées. J’ai suggéré une souche de CBD à faible teneur en THC pour débuter, et depuis lors, elle est toujours un membre fidèle de la famille Pufftastic.

 

Alex Johnson

Alex Johnson

UnPlug Cannabis, Orléans, sur le territoire non cédé de la Nation algonquine Anishinaabe

Il s’avère qu’avoir un diplôme en biologie est pratique quand il s’agit de comprendre cette plante populaire. Alex Johnson met certainement le sien à profit comme budtender à l’un des trois emplacements UnPlug Cannabis dans la région d’Ottawa. Johnson est fier des présentoirs de produits informatifs dans son magasin, qui comprennent un graphique à secteurs, facile à comprendre, illustrant la puissance d’intoxication et des caractéristiques simples - Décontractant, Stimulant, Fusion et Sans terpène - basées sur des profils terpéniques. Le guide de service des budtender du magasin, qui permet aux clients de planifier une session privée sur Zoom pour en savoir plus sur le cannabis, est également très populaire.

Pourquoi vouliez-vous travailler dans le domaine du cannabis?
« J’ai fait mes études en biologie et en chimie, alors en apprendre davantage sur le cannabis, alors qu’il s’agit d’une nouvelle industrie, en pleine ascension, m’intéresse vraiment. J’adore approfondir la dimension biologique de la plante et comprendre comment agit le cannabis.

Quel a été votre plus grand défi lorsque vous avez entrepris d’informer vos clients?
« Quelque chose auquel tous les budtenders sont confrontés est l’engouement pour le cannabis à haute teneur en THC. Même si le THC est important, ce n’est pas toute l’histoire. J’avais un client qui n’avait jamais acheté qu’une teneur élevée en THC, et il était frustré qu’un produit ne lui ait pas donné les effets qu’il voulait par rapport aux autres. J’ai pu expliquer comment ce n’est pas seulement le THC qui compte, mais aussi comment les terpènes et autres cannabinoïdes interagissent avec lui, ainsi que sa propre chimie corporelle personnelle. Cela a lancé une conversation continue, et il a fini par essayer l’un de nos produits de fusion CBD-THC pour la première fois. Il est revenu et m’a dit qu’il était super impressionné par mon produit.

 

Jaime Macleod

SunFish Cannabis, Lakefield, Ont.

Jaime Macleod est devenue budtender plus récemment que certains des vétérans de cette liste, mais elle dit que le temps qu’elle a passé à SunFish Cannabis, qui a ouvert le 20 avril dernier, constitue déjà toute une expérience. Jaime, qui estimait que le cannabis l’aidait à mieux dormir, , a profité d’une occasion, à l’été 2021, de travailler dans le magasin bondé, en pleine saison des chalets.

SunFish dessert la ville de Lakefield, ainsi que de nombreuses communautés voisines, y compris Stony Lake, Douro-Dummer, Warsaw et Peterborough. Jaime adore les présentoirs en magasin qui ndiquent les pourcentages exacts de cannabinoïdes dans chaque lot et des grandes affiches sur le mur qui décrivent les terpènes individuels, leurs profils de saveur et les souches auxquelles ils sont généralement associés. Le magasin organise également des ateliers d’information et des cours de cuisine avec du cannabis.

Quel a été votre plus grand défi lorsque vous avez entrepris d’information vos clients?
« L’enjeu le plus important est la stigmatisation entourant les produits du cannabis. Bien que ce soit légal maintenant depuis trois ans, quand il s’agit de la génération plus âgée qui a grandi avec la prohibition, il reste une hésitation certaine. La nécessité de changer nos perceptions pour se concentrer plutôt sur la normalisation de la consommation du cannabis sous toutes ses formes est quelque chose dont il faut parler davantage. La nouvelle réalité de la légalisation du cannabis au Canada devrait être enseignée non seulement à la population d’âge scolaire (comme on le fait déjà avec le programme DARE), mais aussi aux adultes. Santé Canada devrait rendre facilement disponibles davantage de ressources éducatives sur le cannabis. Ce ne devrait plus être tabou de parler du cannabis ou de s’informer.

Previous
Rapide,
sécuritaire et
simple : Essayez
Domain Express,
notre service de
livraison le
jour même,
express et
accélérée
Rapide, sécuritaire et
simple : Essayez
Domain Express, notre
service de livraison le jour
même, express et accélérée
Next
Un aperçu de ce
qui arrive
bientôt
Un aperçu de ce qui arrive
bientôt