Les faits sur la consommation de cannabis

8 choses à savoir sur le vapotage

8 choses à savoir sur le vapotage

1. Trouvez la combinaison idéale

Lorsque vous magasinez des batteries ou des cartouches de vapotage, tout est une question de compatibilité; une marque ne fonctionnera pas nécessairement avec une autre et leur bon ajustement est tout aussi important. Lorsque vous examinerez les différentes catégories, vous verrez que la plupart des batteries sont dotées d’un filetage « 510 », ce qui signifie qu’elles sont conçues pour y visser une cartouche également à filetage 510. Toutefois, vous devez savoir que certaines cartouches ne peuvent être utilisées qu’avec les batteries maison de leur marque – à filetage 510 ou non –; il est donc recommandé de vérifier deux fois plutôt qu’une quelle marque d’accessoire vous avez déjà en votre possession et de bien lire les petits caractères avant de confirmer votre achat.

2. Gardez-les au frais (mais pas au froid)

La façon dont vous entreposez vos produits de vapotage peut faire une grande différence au niveau de leur rendement et de leur durée de vie utile. Pour obtenir les meilleurs résultats, gardez vos cartouches et vos vaporisateurs-stylos jetables dans un endroit frais et sec (la température de la pièce est convenable), en vous rappelant de les éteindre et de détacher la batterie lorsqu’elle n’est pas utilisée. Pendant les chaleurs estivales ou les froids hivernaux, évitez de laisser vos produits de vapotage dans une voiture pendant de longues périodes, où les températures extrêmes risquent d’affecter leur durée de vie utile.

3. Aérez vos esprits

Lorsque vous retirez de leur emballage votre vaporisateur-stylo ou vos cartouches de vapotage, vérifiez s’ils sont équipés de petits bouchons de protection et retirez-les – ceux-ci ont probablement été installés par le producteur autorisé avant l’expédition du produit. Souvent colorés, ces capuchons sont conçus pour prévenir la contamination et l’émission d’odeurs excessives pendant l’expédition. Toutefois, si vous oubliez de les retirer, ils empêcheront l’accessoire de fonctionner.

4. Qui va mollo, va allegro

Le fait d’enchaîner plusieurs inhalations de suite, surtout si elles sont longues, peut causer une surchauffe du vaporisateur, et éventuellement son mauvais fonctionnement. Prendre le temps d’espacer vos séances vous assurera non seulement du rendement optimal de votre dispositif de vapotage, mais vous serez en mesure de mieux évaluer vos sensations et d’éviter une possible surconsommation.

5. Vive le plancher des vaches

La haute altitude et la pression en cabine peuvent causer un dysfonctionnement du dispositif de vapotage s’il est placé dans un bagage à main ou un bagage enregistré. Gardez cela en tête lorsque vous voyagez par avion au Canada.

6. Si ça coule, c’est pas cool

Si vous remarquez que du distillat fuit de votre vaporisateur-stylo, ne l’ingérez pas, car il pourrait être néfaste pour votre santé. En cas d’ingestion accidentelle, comme le distillat contenu dans les cartouches de vapotage n’a pas été décarboxylé, il est peu probable qu’il produise des effets psychotropes.

Votre vaporisateur fuit? Contactez-nous à alloOCS.ca et nous vous aiderons à corriger la situation.

7. Sachez jeter vos jetables

Les vaporisateurs-stylos ont une durée de vie utile relativement restreinte. Si le vôtre a cessé de fonctionner, cela peut signifier que la batterie est au bout de sa charge ou que le distillat est épuisé. Si votre modèle est de type rechargeable, branchez-le pour raviver la batterie et ainsi terminer le distillat dans la cartouche. Les modèles non rechargeables sont pratiques pour ceux qui veulent essayer le vapotage, mais ils engendrent du gaspillage inutile. Si vous cherchez une option produisant moins de déchets, choisissez un vaporisateur-stylo jetable pouvant être recyclé, ou encore une batterie qui peut être réutilisée avec plusieurs cartouches de vapotage.

8. Que la force soit avec vous (mais avec modération)

Considérez ceci : les concentrés pour le vapotage offerts actuellement sur le marché peuvent contenir jusqu’à 90 % (900 mg/g) de THC. En comparaison, le pourcentage maximal de THC dans une fleur séchée est d’environ 30 % (300 mg/g) – les extraits les plus puissants sont donc trois fois plus forts que les fleurs séchées ayant la plus haute teneur possible. Tout ce potentiel engage en même temps de grandes responsabilités... alors si vous essayez un produit de vapotage pour la première fois, prenez des petites bouffées et attendez un peu plus longtemps que d’habitude entre celles-ci. 

Previous
7 choses à
savoir sur les
produits
comestibles
7 choses à savoir sur les
produits comestibles
Next
Comment nettoyer
une pipe à eau
Comment nettoyer une pipe à
eau