Choisir des produits de cannabis

En ligne : Ces entreprises de cannabis autochtones qui changent la donne en contribuant à façonner l'avenir de l'industrie légale du cannabis

Faites connaissance avec Seven Leaf et Red Market Brand : deux nouvelles entreprises de cannabis autochtones qui prônent la réconciliation économique.

Bonne nouvelle : il y a maintenant un nombre croissant de producteurs et de marques agréés appartenant à des autochtones, exploités par eux ou en entreprise affiliées, qui qui créent des produits du cannabis de première qualité sur le marché médical et récréatif.

C’est vraiment intéressant pour les amateurs de cannabis canadiens, non seulement en raison de l’ajout de nouveaux produits sur le marché, mais aussi parce que chaque achat effectué auprès d’une entreprise autochtone est un geste concret en vue de la réconciliation économique.

L’Ontario a accueilli cet automne deux nouvelles entreprises autochtones de cannabis dans le marché légal : Seven Leaf et Red Market Brand.

 

Seven Leaf

The team at Seven Leaf

Situé à Akwesasne, un territoire de la Première nation Mohawk sur l'île de Cornwall, en Ontario, Seven Leaf est un producteur agréé détenu et exploité à 100 pour cent par des Autochtones. Chaque employé est issu de la communauté d’Akwesasne.

Seven Leaf s'est établie en 2013 en vertu de l'ancienne règlementation sur l'Accès au cannabis à des fins médicales, qui a été intégrée à la Loi sur le cannabis. « Nous nous concentrions simplement sur le fait d’offrir un médicament à nos gens », explique la directrice générale Dianna Tarbell à propos des débuts de l'entreprise. Mais il y quelques années, quand le gouvernement fédéral a créé une loi du cannabis récréatif, Seven Leaf a vu l’occasion d’offrir des produits récréatifs sûrs et éprouvés à la collectivité.

« Nous voulions faire les choses correctement. Nous voulions créer une organisation susceptible de croître. Nous voulions employer des personnes de la communauté locale, et nous voulions établir une grande marque et entrer sur le marché [légal]. »

Seven Leaf Facilities

Et c’est ce qu’ils ont fait : À l’automne 2018, Sept Leaf est devenue la première installation de culture de cannabis faisant l’objet d’un permis de santé Canada sur le territoire des Premières Nations. Dans le respect de la valeur ancienne Haudenosaunee (une confédération autochtone de multiples nations) de la septième génération, qui vise à transmettre la sagesse des générations passées à sept générations futures, les fondateurs de Seven Leaf ont d’abord dû obtenir le soutien des membres de la communauté et des aînés avant de poursuivre leurs activités comme entreprise.

Selon Meghan Barnes, directrice des ressources humaines, lorsqu’elle a présenté son idée, la communauté était enthousiasmée, mais certains membres ont exprimé des inquiétudes découlant de la stigmatisation associée au cannabis. Aujourd’hui, 38 employés à temps plein et une porte ouverte sur la communauté, certaines des personnes qui étaient sceptique ont maintenant leurs meilleurs alliés.

Mais au-delà de la communauté, la stigmatisation a pu concerner bien plus que le produit lui-même. Il y avait des préjugés au sujet de Seven Leaf auxquels d’autres producteurs ne sont pas nécessairement confrontés. Dianne Tarbell ajoute : « Je pense que les gens avaient l’idée que parce que nous sommes sur le territoire d’une Première Nation, nous allions contourner certains règlements ou contrôles. Mais lorsque nous emmenons des gens en tournée ici, ils se rendent vite compte que c’est irréprochable; que nous adoptons les meilleures pratiques pour nous assurer que notre produit est sûr. »

Et c’est ce qu’il faut faire. L’entreprise a été lancée sur le marché en octobre avec des souches hybrides fortes et savoureuses - Island Cherry, ou Kawehnoke Eri'ko:wa en Mohawk, Kiwanuka Otsi'kheta, Island Sugar et Onòn:ta & Karé:t, Milk & Cookiez - sous sa Marque Sev7n. Seven Leaf se lance maintenant dans une chasse aux phénotypes, identifiant les meilleurs cultivars à partir d’une variété de souches cultivées en interne à Akwesasne, afin de trouver les meilleurs produits à mettre sur le marché.

Cannabis plant in flower at Seven Leaf

Sev7n n’est pas la seule marque sous l’égide de Seven Leaf. Lancée en 2022 sous le nom de Sovereign, une marque qui fait écho à la force durable de la nation Mohawk et à la souveraineté autochtone. Sovereign sera une marque artisanale haut de gamme, avec une gamme de fleurs coupées à la main et séchées en suspension, emballées dans des bocaux en verre écologiques.

Comme en témoignent les monikers de la marque et des produits (les noms anglais ont été traduits en mohawk par un enseignant local d’Akwesasne), l’identité mohawk est un pilier de l’entreprise et l’équipe est impatiente de la partager avec les consommateurs. Vous ne savez pas comment prononcer Kawehnoke Eri'ko:wa? Sept Leaf a créé des clips audio pour le partage avec les « budtenders » afin qu’ils puissent discuter avec précision des produits avec les clients.

De même, un principe fort de la philosophie d'entreprise de Seven Leaf est de s'occuper de la communauté d'Akwesasne, c'est pourquoi ils ont lancé le Fondation caritative Strong Roots North. Trois pour cent des ventes sont versés au fonds de bienfaisance pour financer des projets destinés aux jeunes et aux aînés autochtones. Parmi les projets passés, on compte des bourses d’études, des travaux de pavage pour améliorer l’accessibilité des entrées des immeubles de services et 700 bâtons de crosse pour les jeunes de la communauté d'Akwesasne, où le sport est un passe-temps important.

For Dianne Tarbell, l’entreprise et la collectivité ne font qu’une. « Ce n’est pas une option de vendre l’entreprise pour aller ailleurs, dit-elle. « C’est notre communauté. C’est ici. Nous sommes ici pour rester. »

MAGASINER SEV7N

 

Red Market Brand

Red Market Brand Founders

Christian Sinclair, cofondateurs de marque Red Market (à gauche) et Isadore Day (à droite), avec le chef de la Première nation Chippewas de Rama, Ted Williams.

Un nouvel entrant sur le marché légal du cannabis, Red Market Brand se fait déjà un nom; l'un de ses premiers lancements est Chi Miigwetch, un cola à une seule fleur de 14 g qu'il est difficile de rater. L’expression Ojibwe, qui signifie « grand merci », se veut une célébration de l’identité de l’entreprise.

 « C'est un grand merci parce que c'est un gros bourgeon! » déclare Christian Sinclair, co-fondateur de Red Market Brand, ancien Onekanew (chef) à la Nation crie d'Opaskwayak du nord du Manitoba. « C'est s'amuser avec le produit tout en utilisant notre revitalisation de la langue, et cela maintient le produit centré sur notre identité autochtone. »

Red Market Brand est une entreprise de cannabis détenue et exploitée à 100 % par les Premières Nations, fondée en partenariat avec Royal City Cannabis (une marque d'Entourage Health Corp.). L’entreprise, qui a été lancée officiellement en juin 2021, n’est pas un producteur. Sinclair et Isadore Day, cofondateur et chef de la direction, entrevoient cette plateforme qui établira des partenariats avec des producteurs de partout au Canada et qui pourront réinvestir activement dans des communautés des Premières Nations. Sinclair et Day se sont tous deux engagés à réinvestir 25 pour cent de leurs profits personnels de Red Market Brand dans la création de richesse des Premières Nations.

Red Market Brand Grow Room

À long terme, l'objectif de Red Market Brand est de créer un réseau national de producteurs et de produits des Premières Nations approuvés par Santé Canada, accessibles à tous les consommateurs adultes canadiens, et à aider les entreprises de cannabis appartenant à des Autochtones à naviguer dans le système fédéral et accélérer la réconciliation économique dans le processus.

C'est « élargir la voie », dit Isadore Day, l'ancien chef régional de l'Ontario, le grand chef de la région du lac Huron et le vice-président du Conseil tribal de la Côte-Nord. Il a passé des années à tenter de mobiliser les chefs régionaux pour faire du cannabis réglementé une occasion économique pour les collectivités des Premières Nations. « C’est l’intégration du leadership économique des Premières Nations dans le secteur du cannabis. Nous voulons être en mesure de créer des opportunités d'une manière très digne, où nous gagnons le respect dans l'industrie parce que nous sommes prêts à faire une différence. »

Red Market Brand Cannabis Bud

La clé de ce plan, bien sûr, c’est le cannabis de grande qualité. En plus du cola Chi Miigwetch, les offres de la marque Red Market incluent : Nishin (c’est-à-dire « meilleur, meilleur, bon »), un hybride indica-dominant gazeux; Niichii (c’est-à-dire « mon ami »), un hybride à saveur de fruits; Miigwetch (c’est-à-dire « merci »), une offre de 3,5 g de la même fleur indica-dominante d’où provient le cola Chi Miigwetch. Les trois souches, cultivées par Royal City Cannabis, sont des produits artisanaux d’OCS. Ils feront éventuellement partie de la chaîne d’approvisionnement des semences mise en vente sous la marque Red Market.

« Red Market Brand signifie que nous sommes une société de cannabis des Premières Nations. Nous n’envisageons pas de devenir un producteur de masse », explique Bob Sinclair, qui a sauvé sa communauté sur le bord de la faillite il y a quelques années en investissant dans le commerce de détail réglementé de cannabis, en créant du bien-être économique et en transformant la collectivité en un important acteur du secteur du cannabis. « J’ai toujours dit, dès le premier jour, que nous devions rester à l’intérieur du cadre légal, et que nous devions trouver une niche qui nous permette de revendiquer cet espace dans un contexte légal. »

MAGASINER RED MARKET BRAND

Previous
Lire une
étiquette de
produit du
cannabis
Lire une étiquette de
produit du cannabis
Next
En session :
Quoi de neuf
dans les
accessoires
En session : Quoi de neuf
dans les accessoires