Voyez combien nous avons grandi

Voyez combien nous avons grandi: Les poudres soluble

Transformer presque toutes les boissons en infusions de cannabis, simplement en ajoutant une poudre soluble? De la science-fiction? Pas du tout! Lisez plutôt.

Voyez combien nous avons grandi: Les poudres soluble

On pense à quelque chose tout droit sorti d’un laboratoire futuriste : une poudre qu’on ajoute en portion individuelle dans sa boisson préférée et, en moins d’une minute, la voilà transformée en une infusion de THC ou de CBD. La bonne nouvelle? Ça existe déjà! Bienvenue dans le monde du cannabis hydrosoluble, un produit tout à fait unique et relativement nouveau qui peut transformer presque n’importe quelle boisson en une infusion aux cannabinoïdes.

Alors que le THC et le CBD se dissolvent très bien dans les aliments riches en graisses, comme le chocolat et les huiles, ils ne se mêle pas aussi facilement avec l’eau. Toutefois dans le cas des comestibles habituels fabriqués à partir de ces ingrédients, la vitesse d’apparition des effets peut varier considérablement, car le corps a besoin de plus de temps pour absorber les cannabinoïdes.

C’est alors qu’entre en scène la nano-émulsification — un processus qui transforme les cannabinoïdes en une substance liquide et améliorant leur biodisponibilité. Cela signifie qu’ils peuvent être absorbés dans le corps relativement rapidement.

Nous nous sommes entretenus avec les gens d’Edison, l’une des entreprises qui fabriquent ces nouvelles poudres, pour savoir comment se déroule ce processus de production particulier, de la sélection des matières premières, aux tests et à l’emballage.

 

Cueillette des fleurs

Cueillette des fleurs

La première étape de la création d’Edison RE:MIX, une poudre blanche qui devient transparente une fois dissoute, consiste à produire le cannabis lui-même. « Nous cultivons du cannabis de haute qualité dans nos installations intérieures ultramodernes à Moncton, au Nouveau-Brunswick », explique Judd Asoyuf, chef de projet de la mise en œuvre des produits chez Edison. La société choisit des plantes cultivées en intérieur pour sa poudre de THC et un mélange d’intérieur et d’extérieur pour la variété de CBD (la société fait également une formule équilibrée), mais il n’y a pas de souche spécifique impliquée — les processus de distillation et de formulation garantissent que le produit fini est uniforme, indépendamment de la génétique de la plante.

Après la récolte, la fleur de cannabis est séchée et traitée dans des salles de séchage spécialement conçues par Edison. Le cannabis est ensuite broyé, un processus qui réduit la matière végétale en une poudre moyenne ou fine, et envoyé à l’extraction.


Incroyable mais vrai!

Edison peut fabriquer 50 kilogrammes de poudre RE:MIX — soit l’équivalent du poids d’un bébé hippopotame — en une seule fois


 

Création de l'extrait

Création de l'extrait

C’est ici que le processus commence à devenir plus technique : le cannabis broyé est traité pour isoler les cannabinoïdes essentiels (THC et/ou CBD, selon le produit visé). La technique est similaire à la façon dont de nombreux autres concentrés de cannabis sont fabriqués, où les cannabinoïdes sont séparés de la matière végétale pour créer un distillat hautement concentré.

Pour être précis, Edison utilise une méthode d’extraction au CO2 supercritique. Le cannabis moulu est introduit dans la colonne d'extraction, où le dioxyde de carbone, ou CO2, est exposé à une pression et une température élevées. Le CO2 devient alors « supercritique » et agit comme un liquide et un gaz en même temps, brisant les trichomes et dissolvant le matériel végétal. Un ajustement minutieux de la température permet aux cannabinoïdes ciblés de se fixer au CO2, et ils sont collectés sous forme d'extrait concentré.

 

Un peu de nano-émulsification SVP!

Un peu de nano-émulsification SVP

Maintenant, c’est de la vraie science. Edison utilise un processus exclusif de nano-émulsification. Nous ne pouvons donc pas dévoiler trop de secrets, mais il est utile de se rappeler que le terme « nano » décrit quelque chose d’extrêmement petit et que le terme « émulsification » signifie le mélange de deux liquides habituellement impossibles à mélanger, comme l’huile et l’eau. Le distillat de cannabis doit d’abord être combiné avec une huile de support; ce mélange est ensuite nano-émulsifié, ce qui permet de transformer le distillat de cannabis en particules compatibles avec l’eau.

« La poudre RE:MIX est fabriquée en deux étapes principales, comme pour la pâtisserie », explique Judd Asoyuf. Tout d’abord, l’extrait de cannabis est soigneusement mélangé avec un antioxydant, de l’huile de tournesol, de l’huile de noix de coco fractionnée, du polysorbate et de l’eau pour créer une préparation de base. Ce mélange est ensuite combiné avec du sorbitol et une poudre antimousse dans un grand bol en acier inoxydable.

Un contrôle de qualité permet de s’assurer que tout le lot est mélangé de façon homogène, c’est-à-dire que les cannabinoïdes sont dispersés de façon homogène dans tout le lot. Une fois que le lot a passé ces tests, le mélange est recouvert d’azote pour réduire l’oxydation et on le laisse sécher pendant trois jours. À ce stade, une autre série de tests de contrôle de la qualité a lieu.

 

Des tests et encore des tests

Des tests et encore des tests

« Nous suivons tous les processus standard que les producteurs de cannabis sont tenus de suivre en vertu des règlements de Santé Canada pour assurer la pureté et l'intégrité du produit », précise Judd Asoyuf. Certains tests sont effectués en interne et d’autres par un laboratoire externe.

Il est tout aussi important de vérifier comment le produit se comporte dans la vraie vie. « Nous avons testé la dissolvabilité de RE:MIX dans de nombreux types de liquides, tels que le café, l'eau, les sodas et les jus de fruits », explique Judd. La poudre est inodore, sans saveur et se mélange en clair. « La préparation actuelle est compatible avec la plupart des boissons mais fonctionne moins bien avec les boissons riches en tanins comme le thé vert. »


Bon à savoir

Ajouter RE:MIX directement aux boissons gazeuses provoquera de la mousse, Edison recommande donc de le prémélanger avec 1 cuillère à soupe (15 ml) d’eau et d’attendre que le mélange devienne transparent avant de l’incorporer à votre boisson gazeuse préférée


Les tests terminés, la poudre soluble est ensuite versée dans une machine de remplissage spécialisée qui la distribue, avec une dose d'azote pour réduire l'oxydation, dans des sachets individuels résistants à l'humidité qui portent le symbole THC standardisé requis. La poudre soluble est considérée comme comestible, elle est donc étiquetée comme les autres produits de cannabis comestibles, y compris la section indiquant la puissance et la valeur nutritive.

Pour garantir la sécurité et une protection supplémentaire contre l’humidité, les paquets de bâtonnets sont placés dans des conteneurs à l’épreuve des enfants, qui sont passés aux rayons X pour s’assurer qu’il n’y a pas de corps étrangers à l’intérieur. Les emballages vérifiés sont estampillés, placés dans des caisses et préparés pour l’expédition.

 

La quantité de THC et de CBD figure sur l’étiquette du produit de la poudre soluble. Comme pour tout produit à base de cannabis, la clé pour minimiser le risque de surconsommation est de commencer doucement et d’y aller lentement. « Les clients doivent être conscients que ce produit peut agir plus rapidement que les comestible solides traditionnels, et prévoir en conséquence », ajoute Judd.

La poudre de cannabis soluble se mélange aussi très bien à de nombreuses boissons et aliments, comme les desserts glacés, la crème fouettée, l’huile végétale et même la sauce à salade. Il n’est toutefois pas recommandé de le combiner avec de l’alcool, car cela peut entraîner des niveaux élevés d’affaiblissement des capacités et des effets indésirables.

Previous
Voyez combien
nous avons
grandi:
Préroulés
Voyez combien nous avons
grandi: Préroulés
Next
Voyez combien
nous avons
grandi : La
diversité de
l’industrie
canadienne du
cannabis
Voyez combien nous avons
grandi : La diversité de
l’industrie canadienne du
cannabis