Current orders will be delivered in 1 to 3 business days. Delivery times could be longer due to current Canada Post job action.

Les faits sur la consommation de cannabis

Cuisiner de manière sécuritaire avec le cannabis

Les aliments contenant du cannabis sont de plus en plus populaires et demandent une préparation soignée pour éviter une surconsommation.

Points saillants :

  • Au Canada, il est illégal actuellement d’acheter ou de vendre des aliments contenant du cannabis (ou « produits comestibles »).
  • Vous pouvez préparer vos propres aliments à base de cannabis chez vous pour votre consommation personnelle ou un partage responsable avec des personnes âgées de 19 ans ou plus.
  • La consommation de formes comestibles du cannabis peut retarder les effets et peut vous faire consommer plus de cannabis que vous n’en aviez l’intention.


 
Bowl of dried cannabis

À propos de l’ingestion de cannabis

Lorsqu’il est ingéré, le cannabis peut avoir des effets très différents et plus marqués. Si vous ingérez du cannabis pour la première fois, il est préférable de commencer par de toutes petites quantités et d’attendre au moins une heure pour observer l’effet complet du produit.

 L’achat de formes comestibles est actuellement illégal au Canada

Pour l’instant, il est illégal d’acheter ou de vendre des produits alimentaires contenant du cannabis au Canada. Ces produits ne sont donc pas vendus sur le site ocs.ca. Cependant, vous pouvez préparer vos propres aliments ou boissons chez vous, à condition qu’ils soient destinés à votre consommation personnelle et ne soient pas vendus ni partagés avec des personnes âgées de moins de 19 ans.

 

Cuisiner de manière sécuritaire avec le cannabis 

L’ingestion de cannabis peut avoir des effets différés, qui peuvent vous entraîner à consommer plus de cannabis que vous n’en aviez l’intention.  Une surconsommation peut souvent entraîner des effets désagréables.  Il est donc important, lorsque vous faites vos propres produits comestibles, de connaître les bonnes proportions de cannabis à utiliser et de suivre des recettes qui ont fait leurs preuves.

Quand il s’agit de faire vos propres produits comestibles à base de cannabis, il y a trois facteurs importants à prendre en considération :

 

Décarboxylation : L’ingestion ou la cuisson de cannabis frais aura probablement peu d’effet parce que le THC doit d’abord être « activé » par la chaleur. C’est ce qu’on appelle la décarboxylation.  Généralement, le THC est décarboxylé avant de le cuire afin de ressentir les effets du cannabis.  Il faut noter qu’il doit être chauffé lentement pour qu’il reste du produit après la cuisson.
Chaleur : Quelles que soient la recette et la procédure de décarboxylation utilisées, il est essentiel de respecter à la lettre les indications de chaleur recommandées afin de réduire au minimum les conséquences indésirables qui pourraient présenter un risque pour votre sécurité. Si la chaleur est trop basse, les cannabinoïdes risquent de ne pas être activés, et si elle est trop élevée, ils peuvent brûler.

 

Proportion : Il est parfois difficile de savoir quelle quantité de cannabis ajouter à une recette; une trop grande proportion risque d’entraîner des effets non désirés. Il est préférable de commencer avec de très petites quantités pour la cuisson et de faire des essais lentement et par petites quantités pour éviter une surconsommation.

 

Conseils supplémentaires :

  • Quand vous prévoyez acheter du cannabis pour la préparation d’aliments, n’oubliez pas que la limite de possession en public est de 30 grammes de cannabis séché ou l’équivalent de 60 millilitres d’huile de cannabis.
  • Pour en savoir plus sur l’hygiène alimentaire et la préparation sécuritaire d’aliments contenant du cannabis, consultez le site http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/publichealth/foodsafety/
Previous
Conseils sur la consommation responsable du cannabis