Acheter du cannabis légal

En ligne : Protéger la fraîcheur de la fleur

Vous n'avez pas besoin d'être un connaisseur en cannabis pour savoir que lorsqu'il s'agit de fleur séchée, tout est une question de fraîcheur. Ces producteurs agréés utilisent des techniques innovantes et des stratégies astucieuses pour s'assurer que leurs bourgeons soient à leur meilleur lorsqu'ils atterrissent entre vos mains.

Protéger la fraîcheur de la fleur

Il n’y a rien de pire que d’ouvrir un paquet de fleur de cannabis que vous venez d’acheter - en rêvant de ces terpènes doux et aromatiques et en anticipant la première bouffée délicieuse une fois arrivé à la maison - pour être accueilli par un tas sec et poussiéreux.

Les producteurs agréés sont d’accord. Garantir que la fleur est encore fraîche lorsqu’elle arrive dans les mains des consommateurs après avoir été cultivée et transformée à grande échelle, subi des tests et des analyses imposés par la loi et été expédiée sur plusieurs marchés, n’est pas une mince affaire. Une industrie aussi jeune n’a pas encore de pratiques exemplaires à suivre. C’est pourquoi des équipes de producteurs, de scientifiques et d’experts établissent eux-mêmes le mode d’emploi.

« Nous voulons que nos consommateurs apprécient les fruits de notre labeur et qu’ils fassent l’expérience de cet arôme qui remplit la pièce lorsqu’ils ouvrent un pot », explique Mikky Hasch, directeur principal, Cannabis chez Rubicon Organics.

De la façon dont elle est récoltée dans les champs à la façon dont elle est traitée et emballée, voici quelques-unes des méthodes innovantes utilisées par les producteurs pour s’assurer que leur fleur reste fraîche.

 

De la salle de culture à la salle d’affinage

Les producteurs veillent à ce que la fleur séchée demeure au meilleur de sa forme à chaque étape de leur processus.

« La fleur est au coeur de notre entreprise », affirme Rob Baldwin, vice-président, Culture et exploitation des serres chez Pure Sunfarms. « Nous portons une attention particulière à chaque étape. Si vous ne cultivez que pour l’extraction, vous ne vous souciez pas autant de la structure de la fleur ni de la façon dont elle est traitée. »

Selon M. Baldwin, l’une des raisons pour lesquelles les fleurs de Pure Sunfarms sont aussi fraîches que possible est qu’au lieu de faire quelques grosses récoltes par an et de stocker le produit, ils font de nombreuses petites plantations et en récoltent un peu chaque jour.

The drying and curing process

Ils utilisent également un processus de séchage et d’affinage lent à basse température pour s’assurer d’une teneur en humidité ciblée pour le moment magique où leur cannabis est emballé pour sa destination finale. « Nous mettons l’accent sur la fraîcheur optimale au moment de l’emballage, lorsque c’est le plus important, explique-t-il. (Alors que le consensus général consiste à obtenir une fleur qui a une humidité relative de 55 à 65 % dans son contenant final, la meilleure façon d’y parvenir ne fait pas, elle, consensus).

Simply Bare de Rubicon Organics est une marque biologique axée sur la fleu. (Les pratiques de l’entreprise ont été certifiées biologiques par la Fraser Valley Organic Producers Association en Colombie-Britannique, où Simply Bare prend de l’expansion.) Ils durcissent à froid leur produit sur une longue période de temps pour que les terpènes (les composés qui confèrent la saveur et les arômes uniques du cannabis) continuent de se développer.

« Pour moi, l’une des choses les plus importantes, c’est l’attention que nous portons aux détails, explique M. Hasch. « L’une des choses dont nous sommes le plus fiers, c’est notre sol qui, avec les huit mois de soleil par an que nous recevons ici, donne des saveurs incroyables. Nous nourrissons le sol, pas la plante. »

 

Un emballage qui fait la différence

Les contenants dans lesquels le cannabis est vendu sont l’un des éléments les plus importants pour obtenir une fleur fraîche et savoureuse. L’emballage - qu’il s’agisse de flacons en verre, de sachets en Mylar ou de préroulés emballés hermétiquement - doit empêcher la lumière et l’oxygène (qui provoquent tous deux la dégradation du produit) de pénétrer et maintenir un niveau d’humidité optimal. Avec trop d’humidité, vous risquez la moisissure; avec trop peu, vous vous retrouvez avec un bourgeon desséché.

Dans le cas de la fleur séchée entière (par opposition aux préroulés) que vous roulez dans un joint ou que vous mettez dans un atomiseur ou une pipe, l’emballage doit protéger le bourgeon pour qu’il ne soit pas abîmé pendant le transport ou dans les entrepôts. Les dommages peuvent dégrader la puissance ou, à tout le moins, altérer votre expérience du profil aromatique complet de votre cannabis. Comme pour le café, rien ne vaut un produit fraîchement moulu.

Shelter's nitrogen-filled Mylar bags

De nombreux producteurs font passer leurs emballages au niveau supérieur afin de maximiser la fraîcheur. Kyp Rowe, directeur de l’approvisionnement de Shelter Cannabis (une marque d’Agro-Greens Natural Products), explique que Shelter s’appuie sur des techniques innovantes. Tous leurs préroulés sont scellés dans une coque à l’aide d’une technologie exclusive, puis vendus dans des boîtes de conserve faciles à emporter. Ils ont également remplacé leurs emballages de produits de cannabis artisanaux, qui sont lourds à expédier et qui consomment plus de carburant, par des sacs Mylar remplis d’azote.

« Le fait de remplir les sacs avec de l’azote pousse l’oxygène, explique M. Rowe. « Il fait aussi pression sur le sac comme un petit oreiller pour éviter que les bourgeons ne soient endommagés. »


Il existe de nombreuses options pour aider à garder les emballages de cannabis hors des sites d’enfouissement. Voici ce que vous devez savoir sur le recyclage des emballages de cannabis.


Truro Cannabis utilise également une poussée d’azote pour empêcher la levure et les bactéries d’attraper leur fleur, mais leur solution a été de s’associer à Nitrotin, une entreprise canadienne d’emballage. Le système Nitrotin utilise des boîtes de conserve de qualité alimentaire supérieure, un souffle d’azote liquide et un joint hermétique, au lieu de la pratique plus courante consistant à inclure un sachet de contrôle de l’humidité pour maintenir le taux d’humidité. (Les sachets ne combattent pas l’oxygène résiduel qui peut rester dans l’emballage)

Nitrotin premium food-grade cans

« C’est un sceau apposé en usine sur des boîte de conserve pressurisées », explique Matt Casey, producteur en chef de Truro, « on parle donc d’une étanchéité à 100 % ».

Une boîte signifie également qu'il n'y a aucun risque que le bisphénol ou les phtalates - des produits chimiques présents dans de nombreux plastiques - s'infiltrent dans les cannabinoïdes et trichome. Chaque Nitrotin est également doté d’un couvercle secondaire refermable, à l’épreuve des enfants, mais aussi intelligemment conçu pour que les adultes ayant une dextérité manuelle limitée puissent l’ouvrir. Bonus : la boîte et le couvercle sont tous deux réutilisables et 100 % recyclables.

 

Confiance et transparence

Il y a une tendance à la transparence croissante quant à l’origine exacte du cannabis, à la date à laquelle il a été emballé et à la date à laquelle il a été récolté — une autre façon pour les producteurs d’être responsables d’une norme de fraîcheur.

« Si je suis un joueur important dans l’industrie », explique Jenn Ayotte, chef de la direction et chef des cultures chez Maricann Inc. « Je vends aussi des produits d’autres fournisseurs, alors la date d’emballage pourrait être il y a un mois, mais le produit pourrait être sorti d’une serre il y a un an. Beaucoup de consommateurs sont vraiment troublés par cette situation et constatent cette fadeur typique des produits sans parfum. »

Maricann online batch tracker

Maricann a lancé un suivi en ligne des lots pour chacun des cultivars qu’elle produit. Les consommateurs peuvent saisir le numéro de lot figurant sur l’emballage de leur produit pour obtenir des informations sur le cultivar, y compris la date de récolte. L’entreprise a également doublé sa capacité de répondre rapidement à la demande des consommateurs, ce qu’elle considère comme un des avantages d’être un petit producteur. « Nous promettons à nos clients que notre produit sera frais en kiosque et qu’ils l’auront entre les mains quatre mois après la récolte », affirme Jenn.

Les amateurs de la fleur de Pure Sunfarms peuvent également vérifier le numéro de lot de leur cannabis en consultant les COA (certificats d’analyse) sur le site Web de l’entreprise, qui vous renseigneront sur le taux d’humidité de votre fleur séchée, l’absence de produits chimiques et de microbes indésirables, et la teneur en cannabinoïdes (puissance). L’information fournit également une ventilation détaillée des profils terpéniques et la date de sortie de chaque récolte. Shelter Cannabis va encore plus loin et inscrit les dates de récolte sur leur emballage.

 

À la maison

Bien sûr, les producteurs peuvent faire tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que leur fleur est fraîche, mais si les consommateurs ne prennent pas soin de la conserver correctement après avoir ouvert l’emballage, tout cela ne sert à rien.

Trop d’humidité peut provoquer des moisissures et l’exposition à la lumière peut réduire la puissance. Le cannabis séché doit donc être conservé dans un endroit frais, à l’abri de la lumière, dans un récipient sec et hermétique. Utilisez un sachet de contrôle de l’humidité ou une pierre d’humidification pour maintenir un niveau d’humidité optimal. (Si vous pensez que votre fleur séchée a moisi, évitez de la consommer et contacter le service client OCS.) Pour plus d'informations sur la façon de garder votre fleur fraîche à la maison, lisez notre guide sur comment bien conserver le cannabis.

N’oubliez pas de le garder loin de la portée des enfants et des animaux de compagnie. C’est une bonne idée d’utiliser des contenants de stockage verrouillables.

MAGASINER DU MATÉRIEL D’ENTREPOSAGE

Previous
Quatre
détaillants
agréés qui se
démarquent
Quatre détaillants agréés
qui se démarquent
Next
Joyeuses Fêtes!
: Comment quatre
détaillants
accueillent
cette période
festive dans
leurs magasins
Joyeuses Fêtes! : Comment
quatre détaillants
accueillent cette période
festive dans leurs magasins