Acheter du cannabis à l'OCS

Voyez combien nous avons grandi : les confiseries molles

Vous êtes-vous déjà demandé comment le cannabis est intégré dans ces délicieuses friandises? Voyez quelles sont les étapes à suivre pour maîtriser l’art de préparer la parfaite bouchée gélifiée.

Voyez combien nous avons grandi : les confiseries molles

Si elles prennent toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et regorgent des saveurs toutes plus florales, tropicales ou tout simplement bancales (frambleuet, ça vous dit?), les confiseries molles vendues par OCS font l’objet de recherches, de tests et de méthodes de préparation les plus sérieuses qui soient. Jetons un coup d’œil dans les coulisses chez Foray – plus précisément aux installations de production de Dosecann à l’Île-du-Prince-Édouard – pour découvrir comment elle produit ses bouchées à la vanille et framboises (THC), à la mangue et pêche (1:1) et à l’orange et ananas (CBD).

Bien que chaque producteur autorisé ait sa propre recette secrète – celle de Foray a été élaborée par Peter Crooks, l’ancien grand responsable de la Canada’s Smartest Kitchen, le principal laboratoire de R et D en produits alimentaires au pays –, le processus de base pour la préparation de bouchées molles est à peu près le même pour tous les confiseurs; à la seule la différence qu’on y ajoute ici du cannabis.

 

Étape 1 : Mélanger les ingrédients

Étape 1 : Mélanger les ingrédients

Selon une formule soigneusement respectée, le sucre, l’eau et un agent épaississant sont cuits ensemble dans des contenants spécialisés, dans le but de produire une solution aqueuse qui présentera la teneur en sucre appropriée – on parle de son « degré Brix ».

Voilà où ça devient intéressant. Chaque produit particulier fait appel à sa sélection unique d’ingrédients : par exemple, les confiseries entièrement naturelles de Foray contiennent de la pectine – plutôt que de la gélatine – comme agent épaississant, et sont conséquemment plus moelleuses et moins collantes. Elles présentent également des arômes fruités intenses – suggérés par le public dans le cadre de sondages effectués par l’entreprise – afin d’atténuer le goût du cannabis.

Ensuite, le cannabis est ajouté jusqu’à ce qu’il soit complètement dilué, pour obtenir un mélange uniforme. Bien que n’importe quel type d’extrait de cannabis – comme la cire, le shatter ou encore la résine – puisse être incorporé dans les produits comestibles, Foray choisit du distillat (à dominante de CBD, de THC ou un mélange des deux), sachant que sa forme liquide facilite son intégration au mélange. De plus, le distillat ne possède pratiquement aucune saveur; donc, le produit final n’aura peu ou pas d’arrière-goût.

 

Étape 2 : Prendre forme

Étape 2 : Prendre forme

Maintenant, les confiseries doivent être façonnées selon la forme choisie. Le mélange liquide est injecté dans des moules et laissé à refroidir pour que le tout se solidifie. Une fois durcis, les morceaux sont retournés, puis placés dans un tambour afin de les enduire de sucre granulé pour qu’ils ne s’agglutinent pas ensemble – et pour contenter les becs sucrés!


Qu’est-ce que le distillat?

Forme extrêmement concentrée d’huile de cannabis, le distillat est produit à partir du plant de cannabis à l’aide d’un processus d’ébullition et de condensation. Pour en savoir plus ici.


 

Étape 3 : Vérifier la qualité

Étape 3 : Vérifier la qualité

Les bouchées sont peut-être prêtes, mais il reste à accomplir deux étapes tout aussi importantes : s’assurer que le produit est conforme pour sa mise en vente et qu’il est sécuritaire du point de vue de sa consommation par des adultes. Chaque lot est testé à l’interne par une équipe de chimistes analystes, en utilisant de l’équipement de pointe qui examinera si ce qui est écrit sur l’emballage – incluant la teneur en THC ou CBD – est conforme à la réalité.


Le saviez-vous?

Contrairement aux entreprises traditionnelles de confiserie, les producteurs légaux de cannabis comme Dosecann sont tenus d’obtenir un permis de recherche spécial délivré par Santé Canada, afin de pouvoir échantillonner leurs produits tout au long du processus de production pour juger de leur goût, leurs arômes, leur texture et leur sensation en bouche. L’un des grands avantages de ce permis, c’est qu’il permet de vérifier les produits même après l’ajout du cannabis – question de s’assurer que les amateurs y trouveront leur compte.


 

Étape 4 : Emballer, puis expédier

Step 4:  Packing and Shipping

Une fois testées, les confiseries molles sont emballées puis étiquetées conformément aux exigences fédérales – en ajoutant le symbole du cannabis, la marque de commerce, la teneur en THC et en CBD, l’avertissement en matière de santé, le numéro de lot, la date d’emballage, le code à barres, le tableau indiquant la valeur nutritive et la liste des ingrédients. Fiou! C’est beaucoup d’information à comprimer sur une petite étiquette, mais ces renseignements sont essentiels pour le client. Le timbre d’accise doit également être apposé pour montrer que le produit est certifié légal (et non contrefait) et que son fabricant a payé les droits qui s’appliquent. Après tous ces contrôles et vérifications nécessaires (bien que pas très palpitants), les confiseries peuvent enfin être expédiées dans leurs différents points de vente aux quatre coins du pays.


Compte tenu de l’effervescence innovatrice que connaît le monde du cannabis, ne vous étonnez pas de voir pointer à l’horizon nombre de produits excitants. Dans les prochains mois, Foray lancera ses caramels croquants à l’érable – une autre tentation sucrée qui viendra s’ajouter à notre sélection de produits comestibles pour 2020.

CONFISERIES MOLLES

Previous
Voyez combien
nous avons
grandi :
Boissons
Voyez combien nous avons
grandi : Boissons
Next
Ô, Canada! Vois
combien nous
avons grandi
Ô, Canada! Vois combien nous
avons grandi