Acheter du cannabis à l'OCS

Ô, Canada! Vois combien nous avons grandi

Voyez à quel point l’industrie canadienne du cannabis a évolué – et ce qu’elle prévoit pour la suite.

Au cours de la dernière année, l’industrie du cannabis a fait des pas de géant. L’énergie de ses producteurs autorisés fait éclore et fleurir des communautés d’adeptes un peu partout au pays. Dans cet article, nous examinons certaines des tendances que fertilise l’industrie – incluant le cannabis artisanal, les produits à base de chanvre et les accessoires écoresponsables – et où elles prospèrent.

Découvrez les tendances qui bourgeonnent au pays en matière de cannabis

See How We Grow

 

Craft Cannabis by Qwest

Cannabis Artisanal
Lieu : Creston, C.-B.

Les producteurs de cannabis artisanal se fient à des pratiques traditionnelles, patientes et prudentes pour cultiver le fruit de leur labeur, en privilégiant la qualité plutôt que la quantité. Bien que les méthodes puissent varier d’un producteur à l’autre, le cannabis artisanal est généralement produit selon une approche pratico-pratique : il est taillé à la main (plutôt qu’à la machine) et suspendu pour son séchage. La petite taille des lots de culture permet aux producteurs d’essayer de nouvelles techniques et des cultivars inédits.

L’accent est également mis sur des méthodes de production durable, notamment en utilisant des produits de protection biologiques (plutôt que des pesticides) et en conservant une faible empreinte énergétique. Évidemment, le haut lieu pour la production en petits lots au Canada est la Colombie-Britannique. Le célèbre B.C. bud (l’appellation générique qui glorifie le « bourgeon britanno-colombien ») est enraciné depuis des générations dans l’histoire agricole de la province, soutenu par un climat méditerranéen idéal combinant des températures douces avec de généreuses précipitations.

À l’instar de marques comme Simply Bare et Broken Coast, Qwest, situé à Creston, est l’un des producteurs déterminés à préserver l’héritage du cannabis artisanal. « Nous traitons chaque lot et chaque terreau comme une production à part, déclare Adam Coates, “officier en chef de la croissance” chez Decibel Cannabis Co., le propriétaire de Qwest. Nous adoptons une approche très manuelle et préservons l’intimité dans nos pratiques, afin de pouvoir suivre la maturation et nous adapter rapidement aux besoins spécifiques de la plante. »

Le dévouement est à la base de l’œuvre de l’artisan, auquel s’ajoutent la précision et beaucoup de cœur. Découvrez en quoi consiste l’expérience de Qwest ici.

 

Accessoires Maison Durables
Lieu : Calgary, Alberta

L’écoresponsabilité s’invite dans presque tous les secteurs de marché – il n’est donc pas étonnant de voir l’industrie du cannabis saisir la balle au bond. Qu’il soit question de plateau de confection en bambou de source durable ou encore de papier à rouler en chanvre biologique non blanchi, l’offre est diversifiée pour les consommateurs soucieux de l’environnement. Jetez un coup d’œil au Dewbie, une pierre de réhydratation qui n’a besoin que d’un peu d’eau du robinet pour redonner vie à de la fleur de cannabis desséchée. Fabriquée à la main à Calgary, elle fait appel à de l’argile prélevée localement et est présumée réutilisable pendant 1 000 ans!

 

Le chanvre, et une fureur nommée CDB
Lieu : Ouest et Centre du Canada (C.-B., Sask., Ont.)

« CBD » (ou « cannabidiol »); qu’il soit question de supplément alimentaire ou de produit de soin pour le corps, c’est le mot qui se retrouve actuellement sur toutes les lèvres, en raison des effets « non euphorisants » de ce cannabinoïde prisé de tous.

Bien qu’il puisse être extrait des plants de cannabis contenant également du THC, le CBD peut aussi être prélevé en bonnes quantités dans le plant de chanvre. Les producteurs autorisés utilisent de plus en plus le CBD provenant de chanvre canadien pour leurs besoins : High Park récupère tout son distillat et son isolat de CBD auprès de producteurs de chanvre localisés en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et en Ontario, pour produire ensuite ses thés et boissons pétillantes Everie, ses huiles Irisa et ses chocolats Chowie Wowie et Goodship.

Avant l’entrée en vigueur de la Loi sur le cannabis et sa réglementation associée – incluant le Règlement sur le chanvre industriel en octobre 2018, les agriculteurs ne pouvaient récolter que les graines de la plante, pour la production d’aliments ou de fibres. L’exploitation désormais intégrale du plant de chanvre a ouvert la porte à une multitude de produits à base de CBD extrait de ses fleurs et feuilles, qui contiennent d’autres cannabinoïdes et des terpènes aromatiques . Malgré le fait qu’il n’y ait aucune différence au niveau moléculaire entre le CBD soutiré du chanvre et celui issu des plants de cannabis, l’avènement de ce nouveau marché donne aux agriculteurs un coup de main dont ils avaient grandement besoin.


Le saviez-vous? En 2018, le gouvernement fédéral a estimé que la modification permettant l’exploitation intégrale du plant de chanvre pourrait générer jusqu’à 10 milliards de dollars d’activité économique au cours de la prochaine décennie.


 

Canopy Growth Edibles

La Montée en Force des Produits Comestibles Locaux
Lieu : Smith Falls Ont.

Autrefois reconnue comme la capitale canadienne du chocolat, Smith Falls renaît de ses cendres – grâce cette fois au cannabis. Canopy Growth a redonné vie à l’ancienne usine de Hershey, qui avait fermé ses portes en 2008 après 44 ans d’activité, pour y produire des confiseries imprégnées de cannabis et ramener les visiteurs dans la petite localité, sous l’égide des entreprises Tweed et Tokyo Smoke. Dans le cadre d’une visite autoguidée, les curieux peuvent y découvrir les secrets de confection, observer les locaux de culture de cannabis et en apprendre un peu plus sur l’histoire de la plante.

Pour concevoir ses friandises maison, Tweed s’est associé à Hummingbird, un artisan chocolatier primé basé à Almonte, en Ontario. Et dans le but d’accroître son niveau d’engagement envers les collectivités locales et nationales, Canopy a lancé le collectif Tweed, une initiative visant à offrir des bourses à des organismes sans but lucratif, des associations caritatives et des secteurs commerciaux en développement dont les activités favorisent la création de liens et de possibilités, mais aussi la sensibilisation à l’environnement au sein de leurs milieux. « Nous nous engageons à élaborer des programmes qui éduquent et soutiennent les environnements humains qui nous accueillent » explique Kriti Sehgal, directrice associée de l’innovation chez Canopy Growth Corp. En redémarrant la production chocolatière dans cette localité autrefois en plein essor, elle crée des emplois sur place et de nouveaux produits dont la communauté peut être fière.

Vous avez envie d’une petite gâterie sucrée? Voyez ici comment Tweed s’y prend pour produire ses chocolats imprégnés de cannabis.

 

Inédits et sans fumée
Lieu : Gatineau, Québec

Depuis l’avènement du Cannabis 2.0 et l’entrée en scène des produits topiques, des boissons et des produits comestibles, l’offre sur le marché de produits de cannabis sans fumée s’est décuplée.

Bien que les producteurs aient maîtrisé la façon d’inclure du cannabis dans mille et un aliments – allant des chocolats aux boissons gazeuses –, l’intégration du cannabis sous forme de concentré s’avère un peu plus ardue, sachant que ce dérivé huileux ne se mélange pas facilement dans les formules liquides. Voici qu’arrive Hexo, un producteur autorisé qui, de concert avec MolsonCoors Canada, crée à Gatineau, au Québec, l’entreprise Truss Beverages Co. Cette nouvelle marque innovante, nommée Veryvell, propose une solution à base de concentré de cannabis qui, combinée avec des plantes comme la camomille ou encore la passiflore, peut être ajoutée à votre boisson préférée.

 

First Nation Producer Msiku

Producteurs Issus des Premières Nations
Lieu : Lower Sackville, N.-S.

Il y a plus de 13 000 ans, bien avant que les Européens arrivent en ces lieux, le territoire qu’on nomme maintenant Nouvelle-Écosse était la terre des Micmacs, la Mi’kma’ki. De nos jours, elle est aussi le lieu d’établissement de l’un des rares producteurs autorisés canadiens d’origine autochtone : Atlanticann est née du regroupement des 13 groupes autochtones présents en N.-É. qui, à titre de propriétaires majoritaires, exploitent des installations basées à Lower Sackville.

Leur marque de commerce, Msiku (« m-si-gou »), qui signifie « herbe » en langue micmaque, fait un clin d’œil à la culture, mais aussi au sens de l’humour de la Nation de l’Est canadien. Leurs produits non irradiés et riches en terpènes sont cultivés en petits lots, taillés puis emballés à la main pour ne rien perdre de leur qualité et leur fraîcheur. Et en laissant de côté les méthodes de production automatisée, l’entreprise génère des possibilités d’emploi et de revenu pour les membres de la communauté micmaque de la province.

« Nous avons choisi de nous impliquer dans le marché du cannabis légal afin de prendre en main les problématiques de santé et de sécurité causées par le marché illégal des drogues dans nos communautés. C’est aussi un moyen de participer à l’économie globale et de créer des sources de revenus pour nos gens, souligne le chef Michael Sack de l’assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse, mais aussi son premier responsable de la filière du cannabis. Notre réussite fait la démonstration des avancées rapides des peuples autochtones en matière de commerce partout au pays, et des espoirs qu’elles suscitent pour l’avenir » La marque Msiku sera lancée dès cet été sur OCS.ca.

 

Aqualitas alternative growing methods

Méthodes de Culture Différentes
Lieu : Brooklyn, N.-S.

Tout comme les autres agriculteurs, les producteurs de cannabis ne se privent pas d’explorer de nouvelles façons de faire, dans le but de réduire leur consommation d’eau et d’énergie. Établie à Brooklyn, en Nouvelle-Écosse, Aqualitas a adopté la culture aquaponique, un processus qui combine les avantages de l’hydroponie (culture en milieu aqueux) et ceux de l’aquaculture (pisciculture), afin de produire du cannabis biologique offert aux consommateurs de cannabis récréatif sous la marque Reef. L’entreprise a collaboré durant nombre d’années avec des universitaires et des scientifiques des quatre coins du globe, pour développer sa propre infrastructure écologique.

L’aquaponie est un écosystème artificiel et intégré : les poissons produisent des déchets organiques, qui déchargent dans l’eau des nutriments, particulièrement de l’azote, qui nourrissent à leur tour les plants de cannabis. Les plants absorbent les nutriments et filtrent l’eau. « Dans un système hydroponique classique, vous ne bénéficiez pas de cet apport constant en bactéries désirables, explique Myrna Gillis, cheffe de la direction d’Aqualitas, et les plantes sont alors entièrement dépendantes d’une alimentation en nutriments (habituellement) synthétisés. » Aqualitas soumet que cette présence de bactéries utiles dans le sol et d’une grande quantité de nutriments engendre une croissance plus forte, plus saine et plus rapide.

Grâce à son système de culture parfaitement intégré et ses pratiques au diapason des principes de développement durable, Aqualiltas est le tout premier producteur autorisé canadien à obtenir une certification de la part de l’organisme Clean Green. En comparaison d’une installation traditionnelle de culture à l’intérieur, elle consomme 50 % moins d’énergie et jusqu’à 90 % moins d’eau. Et c’est sans compter les avantages en termes de récolte. « Nous avons mis côte à côte différentes méthodes de culture et avons conclu que les plants qui ont maturé dans l’eau nourrie par les poissons présentent un meilleur rendement, produisent des bourgeons plus denses, des profils de terpènes plus riches et des teneurs supérieures » indique Mme Gillis.


Voyons voir : du cannabis artisanal remarquable, des accessoires issus du génie canadien, des produits à la fine pointe de l’innovation et des méthodes de production inédites... Le Canada a de quoi être fier! Et de l’espace de culture à revendre!.


Previous
Achat,
Expédition et
Livraison
Achat, Expédition et
Livraison
Next
Les produits du
Cannabis 2.0
sous la loupe
Les produits du Cannabis 2.0
sous la loupe