Les faits sur la consommation de cannabis

Introduction à la résine pressée

La résine pressée est un type de concentré de cannabis relativement nouveau qui est préparé uniquement à l’aide de chaleur et de pression. Cet article vous explique comment la résine pressée est préparée, les différentes façons de la consommer, ainsi que certains aspects à considérer par rapport à son potentiel et à son achat.

Introduction à la résine pressée

POINTS SAILLANTS
  • La résine pressée est préparée sans solvant et peut être fumée, vaporisée ou chauffée dans une pipe.
  • Étant donné que la résine pressée est un produit très concentré, le risque de surconsommation est accru. Commencez doucement et allez-y petit à petit.
  • Lorsqu’elle est vaporisée ou chauffée selon la méthode du dabbing, la résine pressée constitue une façon de consommer du cannabis sans avoir à inhaler de la fumée.

Tous les extraits de cannabis sont produits en séparant les huiles de la matière végétale, et leur forme finale dépend des méthodes de transformation utilisées. « Résine pressée » est le terme utilisé pour la méthode et le produit. Il s’agit d’une substance translucide, semblable à de la sève qui est extraite des trichomes de la fleur de cannabis séchée, du hasch [[lien vers l’article « Qu’est-ce que le hasch? »]] ou du kief.

Comment produit-on la résine pressée?

La résine pressée ressemble au shatter [[lien vers l’article « Qu’est-ce que le shatter? »]], mais elle est préparée à l’aide d’un procédé entièrement mécanique, sans butane ou tout autre solvant. Les bourgeons de cannabis sont simplement pressés entre deux plaques chaudes, ce qui produit une huile pleine de cannabinoïdes et de terpènes en quelques minutes seulement.

Aspects à considérer avant de consommer

Comme la plupart des extraits de cannabis, la résine pressée est un produit multiusage. Elle peut être ajoutée à de la fleur séchée et fumée dans un joint, vaporisée dans un vaporisateur à concentré ou un vaporisateur a muni d’un adaptateur pour concentré, ou chauffée à l’aide d’un appareil de tamponnage . (Si vous en êtes à vos premières découvertes avec le cannabis, le dabbing n’est peut-être pas recommandé – la façon complexe de le consommer peut produire des effets puissants et soudains, et le risque de surconsommation et d’effets nocifs peut être plus élevé.)

Il n’y a aucune dose recommandée pour la résine pressée et, comme pour tous les produits de cannabis, la bonne quantité dépend de nombreux facteurs personnels, comme votre poids et la quantité d’aliments que vous avez mangés avant de la consommer . Le fait de commencer avec une petite dose (plus petite que la taille d’une lentille ) permet de réduire le risque de surconsommation.

Pour contrer certains des effets du tétrahydrocannabinol, ou THC, choisissez des produits dont la teneur en THC est plus faible, ou qui ont une teneur plus élevée en cannabidiol, ou CBD.

Quels sont les avantages et les inconvénients de consommer de la résine pressée?

Contrairement aux huiles de haschich extraites avec du butane (BHO), comme le shatter, dont le processus de production implique des solvants, la résine pressée ne contient que du cannabis pur .

Étant donné que la résine pressée est un produit très concentré, elle doit être consommée en plus petites quantités que la fleur de cannabis séchée.
La teneur de la résine pressée augmente le risque de surconsommation. Pour minimiser ce risque, Santé Canada recommande de commencer avec une très petite dose (surtout si vous essayez un nouveau produit) et d’attendre pour voir comment il affecte votre corps.

Lorsqu’elle est chauffée selon la méthode du dabbing ou vaporisée, la résine pressée constitue une façon de consommer du cannabis sans avoir à inhaler de la fumée, mais les risques associés à la consommation de cannabis pour la santé existent toujours.

Que dois-je prendre en considération lorsque je magasine de la résine pressée?

Comme tous les extraits, la résine pressée diffère des autres formes de cannabis en ce sens qu’elle a le potentiel de contenir une concentration plus élevée de cannabinoïdes : jusqu’à 60 % de tétrahydrocannabinol, ou THC, par exemple, comparativement au potentiel de 30 % pour le cannabis brut . Santé Canada recommande de commencer par un produit qui contient 10 % (100 mg/g) de THC ou moins . (Notez que les extraits offerts pour la vente par l’entremise d’OCS et qui sont conçus pour être inhalés ne peuvent contenir plus de 1 000 mg de THC par emballage.)

Previous
Introduction au
shatter
Introduction au shatter
Next
Comment utiliser
un vaporisateur
à double usage
Comment utiliser un
vaporisateur à double usage